FRSEA et JA : plus c'est gros, plus...

02 septembre 2020
FRSEA et JA : plus c'est gros, plus...

Dans un communiqué, la FRSEA et les JA bretons réagissent à notre plainte contre la France pour la qualité des eaux de baignade, égratignant au passage un article du Canard Enchaîné. Notre réponse.

 

Le communiqué de presse de la Fédération régionale des syndicats d’exploitants agricoles (FRSEA) et des Jeunes agriculteurs (JA) de Bretagne a été diffusé sur Twitter le 28 août. En quatre paragraphes, les deux syndicats agricoles se complaisent à qualifier de diffamatoire les propos du journal, à nier le rôle des épandage agricoles dans les phénomènes de contamination des eaux de baignades, mais aussi à accuser l‘association de faire « du chantage auprès des collectivités pour capter des financements supplémentaires » à des fins « d’activisme ». Pour finir par décréter qu’Eau et rivières est « une association qui ne cesse de dégrader l’image de la Bretagne »

 

"La presse est libre du choix de ses sujets"

 

Le communiqué des syndicats agricoles établit une confusion entre un article de presse et une action juridique d’Eau et Rivières de Bretagne. Notre association se félicite que le Canard enchaîné ait compris les enjeux de sa plainte, mais rappelle que la presse est libre du choix de ses sujets, et responsable de ce qu’elle publie.

 

La qualité de l'eau n'est plus un sujet en Bretagne, vraiment ?

 

Cela dit, Eau et Rivières de Bretagne s’amuse en passant de voir que la FRSEA considère que la qualité de l’eau n’est plus un sujet en Bretagne, grâce aux efforts considérables réalisés par les agriculteurs bretons. Faut-il– une fois de plus – rappeler que ce n’est pas notre point de vue ? Et souligner que la plainte d’Eau et Rivières porte justement sur les insuffisances de la surveillance, qui tendent à faire croire à tort au bon état des eaux de baignade. Notre association invite à ce sujet la FRSEA à faire parvenir aux collectivités concernées ses études sur l’origine de la pollution des eaux de baignade, cela leur sera très utile.

 

Les agriculteurs bretons étant les meilleurs défenseurs de l’environnement en Bretagne, nous comprenons enfin que la FRSEA invite les acteurs publics à couper les financements aux associations de protection de l’environnement, qui ne les utiliseraient que pour nuire à l’image de la Bretagne. L’étape suivante devrait-elle être d’ajouter ces subventions considérables aux maigres subventions dont dispose l’agriculture intensive ?

 

Une certaine idée de la Bretagne

 

Eau et Rivières de Bretagne invite la FRSEA à plus de mesure, et peut-être un examen un peu critique. Quelle que soit l’importance de l’agriculture en Bretagne, il n’est pas certain que ce soient les élevages industriels, leurs cathédrales de soja et les champs de maïs à perte de vue qui attirent les touristes en Bretagne, mais plutôt un environnement exceptionnel qu’il nous appartient à tous de protéger, notamment contre les pollutions.

 

Lire le communiqué de presse de la FRSEA et des JA

 

CP FRSEA JA baignade.jpg

Aller plus loin

Notre plainte contre l'Etat

La qualité de l'eau en Bretagne : l'état des lieux du Sdage Loire-Bretagne

 

Agenda

l m m j v s d
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30