Un peu de science

Un peu de science

 

Le phosphore symbolisé par la lettre P est largement répandu dans la nature. Il est généralement lié à de l’oxygène sous forme de phosphate (PO4). On le trouve dans les roches, le sol, les déjections d'origine animale et humaine, les matières végétales. L'homme l'utilise principalement comme engrais chimique sous forme de phosphate, dans l'alimentation animale et dans les détergents. Il est aussi utilisé dans l'industrie chimique.

 

On le trouve dans tout sol fertile et dans de nombreuses eaux naturelles (une eau superficielle bretonne contient généralement 30 à 50 mg/l de nitrates et 0,3 mg/l de phosphate). Important dans la physiologie végétale et animale, il est présent dans tous les os des animaux sous forme de phosphate de calcium. Pour se développer, les plantes ont besoin d’eau, de lumière, de carbone, d’oxygène et d’éléments minéraux. Le phosphore est l’un de ces éléments minéraux essentiels à la nutrition des plantes, au même titre que l’azote et le potassium. Il est nécessaire à la prolifération des racines et à la maturation des fruits et graines, particulièrement des céréales. Ce sont les cultures de pommes de terre, de légumes et de betteraves qui en ont les plus grands besoins.

 

Dans les sols, on peut trouver le phosphore, soit associé à la matière organique du sol, soit sous forme minérale. Dans ce cas, il est associé à des composés d’aluminium ou de fer dans les sols acides, et à des composés de calcium dans les sols alcalins (c’est d’ailleurs parce qu’il s’associe facilement aux ions calcium que le phosphate est utilisé dans la formulation des lessives et détergents). La quantité de phosphore présente dans le sol est fonction de la richesse de la roche mère et de l’acidité : dans un sol acide (pH inférieur à 6), comme c’est le cas des sols bretons composés de granite, schiste ou grès, la quantité de phosphore sera plus importante que dans les sols de pH alcalin.