Les aides pour l'agriculture durable augmentent en Bretagne, mais...

13 mai 2020
Les aides pour l'agriculture durable augmentent en Bretagne, mais...

Les aides publiques agroenvironnementales seront majorées en Bretagne. Mais beaucoup de chemin reste encore à parcourir pour une transformation en profondeur des systèmes de production agricole bretons.

 

La Bretagne saisit l'opportunité des mesures agri-environnementales


La réforme de la Politique Agricole Commune entrée en vigueur en 1992 n'a pas fait disparaître les incohérences entre les aides économiques et les incitations environnementales. Elle a néanmoins permis d'initier puis de développer des systèmes de production agricole plus respectueux de la biodiversité et de la qualité des eaux dans le cadre des mesures dites agri-environnementales. C'est le cas en particulier des productions fourragères à bas niveau d'intrants (système herbager, dit méthode Cedapa) et des mesures de conversion et de maintien de l'agriculture biologique. Environ 10 % des exploitations bretonnes émargent aujourd'hui à ces mesures  et contribuent à « tirer vers le haut » les pratiques agricoles régionales. Ainsi à elle seule, la Bretagne consomme environ la moitié du budget national affecté aux mesures dites « système » des aides de la politique agri-environnementale et climatique.

 

La campagne 2020 des MAEC, les Mesures agroenvironnementales et climatiques - un outil clé pour la mise en œuvre du projet agro-écologique en France - étaient en discussion en Bretagne. Par courrier daté du 5 mai adressé aux membres de la commission agro-écologie, la Préfète de la région Bretagne et le président du Conseil régional annoncent une majoration des subventions initialement prévues pour la campagne 2020, permettant ainsi de répondre favorablement aux principales demandes émanant de la concertation menée dans le cadre de la commission agro-écologie.
Eau et Rivières de Bretagne salue cet effort qui fait suite aux interventions de la FRCivam, de la Confédération paysanne, de la Frab, de Bretagne Vivante et d'Eau et Rivières de Bretagne.

 

Nous demandons le renforcement des aides pour l'agriculture biologique

 

D'une façon générale, Eau et Rivières de Bretagne demande le maintien et le renforcement des MAEC systèmes et aides Bio (conversion et maintien) qui sont des outils importants pour accompagner la transformation radicale des systèmes de production agricole bretons, seule susceptible de répondre aux enjeux du réchauffement climatique, de la perte de biodiversité et du risque sanitaire. Elle a demandé aussi le maintien des mesures relatives à l'enjeu biodiversité et à la protection des zones humides.

 

Déjà le 5 février dernier, nous étions à l'initiative d'un courrier inter-associatif (Eau & Rivières, Bretagne vivante, FBNE, Cohérence) adressé au ministre de l’Agriculture et de l’alimentation, à la ministre de la Transition écologique et solidaire, et au président du Conseil régional de Bretagne,pour appuyer la demande de la Région Bretagne d'expérimenter la gestion totale de la Politique agricole commune (Pac) et pour une politique cohérente sur les plans économique, alimentaire, social, environnemental .

 

Mobiliser les financements pour la transition et non pour conforter l'agro-industrie


Le courrier du 5 mai précise : « Ainsi, au final, ce sont près de 255 M€ qui auront été mobilisés par l’ensemble des cofinanceurs (Etat, Région, Agence de l’eau, départements…) sur cette programmation 2015-2020, alors que la maquette initiale prévoyait 182 M€ ».


Si nous ne pouvons qu'approuver cet abondement, il est nécessaire de rappeler que la majorité des soutiens publics conforte encore le système productiviste breton. Ainsi chaque année, sur 500 M€ de subventions européennes Pac qui arrivent en Bretagne, 450 M€ concernent le premier pilier et vont donc principalement à l'agriculture conventionnelle (soutien des marchés et des revenus agricoles), et 50 M€ vont au 2e pilier.

La Région Bretagne engage pour sa part 20 à 22 M€ chaque année sur ce deuxième pilier dont une partie concerne les MAEC et BIO, mais aussi une partie importante la modernisation des outils de production « agricole, agro-alimentaire et forestier », et le renforcement de l’autonomie des filières de production.


Il faut aussi rappeler le soutien de la Région aux filières industrielles, avec une participation au capital de Yer Breizh (5 %) suite à la faillite de la société Doux, et au capital du groupe d'Aucy (2,68 %) qui s'est rapproché de Triskalia pour devenir le plus gros groupe coopératif breton visant cinq milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2025 et le marché international. Ainsi en 2018, le sauvetage de l'entreprise Doux a mobilisé 20 M€ de la Région. Rappelons que pendant ces dernières années, la société Doux a été dans les tous premiers bénéficiaires français des subventions PAC avec chaque année des aides à l'exportation de l'ordre de 54 M€.

 

N'oublions pas les aides de la Région aux projets de poulaillers industriels


Rappelons aussi les aides aux projets de poulaillers industriels (50 000 € en moyenne par projet)  et le plan de compétitivité et d'adaptation des exploitations agricoles qui a mobilisé 153 M€ depuis 2014, avec notamment la modernisation des bâtiments d'élevage (plus de 3000 exploitations soutenues).
A cela s'ajoute aussi un nombre important d'aides régionales à l'agroalimentaire : ainsi en 2018, 24 entreprises ont bénéficié de 9,148 M€ de la région abondé par 10,806 M€ du Feader. Des sommes importantes sont aussi consacrées par la Région à l'innovation agro-alimentaire et aux filières.

 

Il n'est pas facile d'apprécier clairement toutes ces orientations budgétaires mais la situation exceptionnelle que nous vivons rend d'autant plus nécessaire de fixer des orientations claires engageant la transition écologique, avec des mesures financières en cohérence avec ces objectifs.

 

Lexique

FRCivam : Fédération régionale des centres d'initiatives pour valoriser l'agriculture et le milieu rural

Frab : Fédération régionale d'agriculture biologique

MAEC : Mesures agroenvironnementales et climatiques

Feader : Fonds européen agricole pour le développement rural

Agenda

l m m j v s d
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30