L'école du dehors ?

08 janvier 2021
L'école du dehors ?

Eau & Rivières de Bretagne accompagne les enseignants pour qu'ils fassent classe en dehors de l'école. Mais c'est quoi l'école du dehors ?

 

« Il n’y a pas de mauvais temps, il n’y a que de mauvais vêtements. » Forte de ce constat météorologique, Eau & Rivières propose aux enseignants de les accompagner dans la mise en place "d'école du dehors". Qu’est-ce que l’école du dehors ? C’est tout simplement faire cours dehors, en plein air, dans la nature…et pas seulement des cours de nature ou de science mais traiter toutes les matières. Mais pourquoi est-ce bénéfique ?

 

Une biodiversité en déclin

Les études se suivent et confirment un déclin massif de la biodiversité dans notre pays et plus globalement à l’échelle mondiale. C'est plus des 2/3 de la biomasse des insectes qui a disparu. En France, les populations d'oiseaux ont chuté de 30 et 70 % selon les espèces, en seulement 30 ans. L'IPBES acte dans un récent rapport le fait est que nous sommes responsables de cette extinction massive.

 

Un besoin de nature

C’est dans ce contexte d’extinction massive et d’apparente indifférence que nait paradoxalement un besoin de nature.

Auxquels s’ajoutent la déconnexion à la nature dans le cadre familial et l’hyper connexion des jeunes. Cela va d’ailleurs de pair avec la santé de nos enfants En France, 3% à 5% des enfants d'âge scolaire (entre trois et dix-sept ans) souffrent de Trouble déficit de l'attention (avec ou sans hyperactivité). Dix-sept pour cent des enfants de six à dix-sept ans sont en surpoids. Un à deux pour cent des enfants âgés entre un et dix ans connaissent un état dépressif.

Au fil des années nos élèves, nos enfants passent trois fois moins de temps à jouer dehors que leurs propres parents. Cette sédentarité engendrerait une perte de plus de 25% de leurs capacités cardiovasculaires. Ce temps de confinement, qui a dû apparaître comme une éternité pour nos élèves, a de fait accentué cette sédentarité et nécessairement décuplé tous les effets néfastes qu’elle induit.

 

L'expérience du dehors, même à petites doses, fait du bien

De nombreux scientifiques étudient depuis plus de vingt ans les effets des contacts que nous entretenons avec le dehors sur notre santé morale, physique et psychologique. Les résultats sont sans appel : en passant plus de temps à l'extérieur, dans un environnement naturel, nous sommes moins stressés, plus aptes à nous concentrer, à augmenter notre capacité de mémoire, à apprendre et à créer, et ce d'autant plus que l'environnement est conservé. Sortir en nature permet en effet de développer tous les sens mais également toutes les intelligences (et pas seulement l’intellect).

Les effets bénéfiques ne se font pas attendre :
Une étude menée sur des enfants de sept à douze ans atteints de TDAH montre qu'une marche de vingt minutes les aide à trouver une capacité de concentration proche de celle des autres enfants.

 

  • Sortir, laisser les enfants s'adonner à des jeux libres, sans contraintes, suffit à motiver un effort physique permettant de limiter la prise de poids ;
  • Les enfants brûlent plus de calories par minute dans le jeu que dans les activités physiques structurées ;
  • Sortir régulièrement dans un environnement naturel ou avec des éléments naturels (parc, jardin) contribue à limiter les symptômes dépressifs.

 

 

Agenda

l m m j v s d
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28