Vers un succès de la campagne : STOP aux Mégaporcheries [13/07/2018]

Vers un succès de la campagne : STOP aux Mégaporcheries [13/07/2018]

UNE 1ère CAMPAGNE QUI FAIT CHAUD AU COEUR

C'est la première fois qu'Eau et Rivières fait appel à la générosité de ses sympathisants pour soutenir une démarche de lutte contre les ferme-usines. C'est pourtant au coeur de son action action associative depuis bientôt une trentaine d'année. A l'époque, pas si lointaine où les extensions d'élevage sans autorisation étaient monnaie courante. Aujourd'hui c'est à une concentration sans précédent de ces élevages que la Bretagne doit faire face. Cette industrialisation pose un grand nombre de questions, sur notre relation aux êtres vivants, sur le type de culture que cela induit (maïs, blé,...), sur la pression foncière à l'épandage exercée au détriment d'autres formes d'agriculture, sur le machinisme inadapté auxquels ces industries ont aujourd'hui recours, sur l'impact de ce modèle sur les agricultures vivrières à l'import comme à l'export et bien entendu sur les émissions de polluants ponctuels (rupture de fosses, de canalisation, de disperseurs,...) ou diffus (ammoniac atmosphérique, pesticides, bactéries,...).

 

Alors oui dans cette bataille contre l'indifférence, le fatalisme, la résignation, certains diront le marché ou la mondialisation, nous opposons une mobilisation associative. Une mobilisation pour plus de cadrage réglementaire, mais surtout pour que le principe d'impact cumulé sur l'environnement soit enfin apprécié dans l'étude de ces dossiers de restructuration/concentration/industrialisation. S'il le faut, puisque les Préfets ne semblent pas vouloir l'apprécier, c'est au juge administratif que nous demandons de faire respecter la loi.

 

En participant massivement à cette collecte vous avez conforté Eau & Rivières dans sa récente décision de renforcer cet axe de son projet associatif. En lui faisant franchir la barre symbolique des 4000 € (beaucoup de dons nous sont parvenus directement par chèque) que nous nous étions fixés au départ vous avez donné un signal que le Conseil d'Administration d'Eau et Rivières a entendu puisqu'il vient de décider de croiser le fer dans 2 dossiers supplémentaires de près de 20 000 cochons chacun, l'un en centre Bretagne à Kergloff et l'autre en Pays Bigouden à Plovan.

 

Aujourd'hui il reste encore quelques jours pour donner à cette collecte une conclusion encore plus motivante, on compte sur vous tous, résidents de la Bretagne ou simple visiteur pour nous aider à protéger nos plages et rivières de cette mégafolie.

2018-07_12 visuel campagne stopmegaporcherie.jpg

Cliquez sur l'image pour faire un don


Bien que nos rivières restent parmi les plus chargées en nitrates (ramené à l'hectare de bassin versant), que notre côte soit envahie par les algues vertes et que l'on compte au moins un déversement accidentel de lisier chaque printemps, les Préfets continent de délivrer des autorisations pour des installations de plus en plus grande et qui présentent donc des risques croissant pour l'environnement.

     

    C'est le cas de ces 4 mégaporcheries choisies parmi des dizaines de cas tout aussi contestables  :

  • Landunvez (Finistère), à quelques encablures du Parc Naturel Marin d'Iroise,
  • Trébrivan (Côtes d'Armor) au cœur du château d'eau de la Bretagne,
  • Priziac (Morbihan) sur les rives de l'Ellé classée Zone Natura 2000,
  • Minihy Tréguier (Côtes d'Armor) au sein d'un périmètre de protection d'un captage d'eau potable et à l'amont d'une importante zone de production d’huîtres.

COMMENT AGIR ?

Les Préfets respectent-ils vraiment la réglementation environnementale en accordant de telles autorisations ?  


Eau & Rivières de Bretagne a sa petite idée et souhaite interroger la justice afin de répondre à cette question, pour qu'enfin l'environnement cesse d'être sacrifié au nom des intérêts économiques du court terme.

 

La campagne Stop aux mégaporcheries ! se donne pour objectif de rassembler les fonds nécessaires pour contester en justice les autorisations laxistes accordées à ces 4 mégaporcheries.

SOUTENEZ LA LUTTE CONTRE LES ELEVAGES INDUSTRIELS

Aujourd'hui nous avons atteint 60 % de l'objectif final grace principalement au soutien des membres de l'asso et de ses asso membres  !

 

Une première marche a été franchie et la dynamique est installée mais il reste encore une grande partie du chemin à parcourir.

 

jckmaampfnojodhh.pngmbjacpoekhkeofpc.png

 

haidebjbnafdaglg.jpg

 

    

 

 

Agenda

l m m j v s d
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31