Retour sur le colloque "20 ans de SAGE en Bretagne" [13/12/2017]

Retour sur le colloque

Réunis au lycée Jeanne d’Arc de Pontivy, les 120 participants, adhérents, responsables d’associations locales, anciens et actuels présidents de CLE ont pu suivre une journée riche d’enseignements et de perspectives pour leur engagement à venir.

 

En matinée, Thibault COLL (DREAL Bretagne) a rappelé les origines de ces démarches de planification, leur organisation et les perspectives d’évolution dans le contexte des récentes évolutions réglementaires. Vincent DUCROS (Conseil départemental du Finistère) a ensuite présenté les résultats d’un sondage sur la perception de la gestion de l’eau par les populations de la gestion qui a commencé par une bonne nouvelle : 98 % des sondés accordent de l’importance au fait que les rivières soient de qualité ! Un sondage qui montre également la grande confiance que les finistériens font aux associations puisqu’elles sont citées en premier en tant qu’acteur de la gestion des rivières, bien avant toutes les collectivités. Et qui met enfin le doigt sur un paradoxe : 2/3 des finistériens ne s’estiment pas suffisamment informés mais les répondants ne souhaitent néanmoins pas l’être davantage…

 

Au cours d’une table ronde, Michel DEMOLDER (président de la CLE du SAGE Vilaine et de l'Assemblée Permanente des Présidents des CLE de Bretagne), Paul DIVANAC'H (président de la CLE du SAGE Baie de Douarnenez), Jean-Yves KERMARREC (président de l'AAPPMA de l'Elorn et membre du SAGE de l'Elorn) et Gilles HUET (délégué général d'Eau & Rivières de Bretagne et membre du SAGE Argoat Trégor Goëlo ont exprimé leurs vécus respectifs au sein des commissions locales de l’eau. Si le travail de planification, de dialogue, de connaissance des autres acteurs a été salué par tous, la lenteur de la démarche et son caractère chronophage ont également été relevés. La nécessaire transversalité dans les politiques publiques a également été rappelée, Jean-Yves Kermarrec alertant sur le péril de l’artificialisation des sols. Dans la salle on entendait « Pendant les réunions la destruction continue », à la tribune tous se sont accordés à dire que les projets politiques de territoire que sont les SAGE n’avaient de sens que s’ils était accompagnés d’une ambition dans la réglementation et son application.

 

L’après-midi était colorée changement climatique avec une première intervention de Philippe MEROT (INRA) sur ses conséquences en Bretagne : sécheresse des sols, baisse des débits des rivières de l’ordre de 20 à 25 % en Bretagne. Philippe POINTEREAU (SOLAGRO) présentait quant à lui le scénario Afterres 2050 qui propose des pistes d’évolution alimentaires et agricoles soutenables. Catherine YERLES, de la Région Bretagne présentait quant à elle 3 scénariis pour l’eau en Bretagne à l'horizon 2040.

 

Changement climatique, artificialisation, police de l’environnement, protection du bocage, ambition, agriculture soutenable, … autant de perspectives pour les 20 prochaines années de SAGE...

Retour sur le colloque avec Radio Evasion

Agenda

l m m j v s d
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31