Pollution | Les poissons du Blavet piégés dans la vase

26 septembre 2019
Pollution | Les poissons du Blavet piégés dans la vase

© Photo poisson mort en page d'accueil - Eric Séguet - Président de l'AAPPMA de Pontivy

 

Le Blavet est une nouvelle fois victime d'une pollution. Les poissons sont piégés dans la vase, conséquence de la vidange du bassin de décantation en aval du barrage EDF. Eau et Rivières de Bretagne, solidaire de l'AAPPMA va porter plainte.

 

Mardi 24 septembre 2019, les promeneurs alertent d’une pollution sur le Blavet : les poissons sont pris dans la vase, ce n’est plus une rivière vivante.

Le Blavet est victime d’une (nouvelle) pollution à la sortie du lac de Guerlédan. Un accident qui intervient en fin d’été, au plus mauvais moment de la vie de la rivière, alors que le débit d’étiage est le plus sévère… Il y a peu d’eau dans la rivière, la dilution ne peut se faire. La vidange du bassin de décantation en aval du barrage électrique EDF se déverse en volume bien trop important au moment où la rivière coule peu (pire encore en ces années de sécheresse).

 

"Ces épisodes de pollutions toujours sont démoralisants"

 

Ces épisodes de pollutions toujours sont démoralisants parce que les acteurs du bassin versant œuvrent chaque jour à l’amélioration de qualité de l’eau du Blavet. Tous ces efforts humains et financiers se retrouvent anéantis et localement le milieu est détruit pour plusieurs années.

Le Blavet est l’une de nos principales sources d’approvisionnement en eau potable...là encore, nous paierons le tribut de cette perte, la note de la potabilisation de l’eau de notre robinet ne fera que s’alourdir.

Le barrage hydroélectrique de Guerlédan retient un volume de 55 millions de m3 d'eau sur une étendue de 304 hectares. Cet ouvrage permet d’alimenter en électricité 15 000 personnes. Cette vidange malencontreuse de vase surtout composée de terre arrachée aux champs révèle l'importance de l'érosion des sols agricoles encore trop souvent laissés nus et la nécessité de reconstituer le bocage en accélérant la replantation de haies et la reconstruction de talus.

 

Eau et Rivières de Bretagne dépose plainte

 

Une enquête est ouverte. Eau & Rivières de Bretagne déplore ce nouvel accident de pollution qui détruit nos rivières bretonnes. Ces pollutions sont d’autant plus dommageables qu’elles passent sous les radars de l’identification de la qualité des masses d’eau.

Notre association qui œuvre aux côtés des acteurs du monde de l’eau déposera plainte.

Comme disent les pêcheurs ;  c’est déprimant….les truites n’ont même pas trouvé les affluents pour s’échapper, les martins-pêcheurs, les loutres comment vont-ils se nourrir ?

Agenda

l m m j v s d
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30