PLUIH Morlaix-Communauté : un projet dépassé et sans ambition

20 septembre 2019
PLUIH Morlaix-Communauté : un projet dépassé et sans ambition

CC The supermat

 

Une enquête publique est en cours depuis le 12 août dernier pour informer les citoyens des 26 communes de Morlaix-Communauté d’un projet d’urbanisme et d’aménagement pour les 20 ans à venir, le PLUIH (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal et de l’Habitat). Elle se termine ce 20 septembre à 18h.

 

Le PLUIH règle les conditions d’occupation de l’espace aussi bien naturel, qu’urbain et agricole ; il s’inscrit dans une logique de développement durable, notamment protection des espaces naturels classés (nombreux sur le territoire), de la biodiversité (création et protection d’une « Trame Verte et Bleue »,) mais aussi lutte l’artificialisation des sols et les inondations. Ce document, d’un abord assez complexe, est à fort enjeu environnemental :

- il doit reprendre les préconisations du SAGE : protéger les têtes de bassin versant, la qualité de l’eau grâce à des infrastructures adaptées limitant le ruissellement, favorisant l’alimentation des nappes souterraines et réduisant le risque d’inondation

- il s’agit également de gérer avec précaution la quantité d’eau disponible en s’assurant de sa disponibilité pour les activités nouvelles.

- enfin les activités nouvelles doivent respecter la capacité d’épuration du milieu récepteur.

 

C’est donc tout naturellement que les militants d’Eau & Rivières de Bretagne se sont mobilisés dès le lancement de l’élaboration du PLUIH. Et leur bilan n’est malheureusement pas reluisant… Pour Christine Prigent, représentante de l’association à la commission locale de l’eau du SAGE Léon-Trégor : «  Ce Pluih manque d’ambition et, surtout, son élaboration datant de plusieurs années, il est déjà totalement dépassé ». Son processus d’élaboration a en effet démarré fin 2015 alors que la conscience de l’urgence climatique, de la chute de la biodiversité, de la nécessité de la transition écologique n’étaient probablement pas aussi partagées qu’aujourd’hui.

 

Document dépassé, avis défavorable

 

Eau & Rivières de Bretagne regrette l’indifférence, soulignée par l’Autorité Environnementale, à la qualité exceptionnelle de la nature dans notre territoire, pourtant déjà menacée par des diverses pollutions.

 

L’association s’inquiète en particulier de l’absence de considération des problèmes liés à l’eau. En effet, compte-tenu de la sensibilité du milieu, du mauvais état des eaux de surface, souterraines et des littorales, notre association est particulièrement inquiète du manque d’anticipation du changement climatique. Les incidences des prélèvements actuels et futurs sur les cours d’eau ainsi que l’acceptabilité de l’urbanisation en fonction de la capacité d’épuration des eaux usées doivent impérativement être mieux évaluées. Nous observons également que les Installations classées pour l’environnement sont autorisées dans le règlement pratiquement dans toutes les zones sans aucune analyse de leur fragilité.

 

Par ailleurs, si nous apprécions la volonté de Morlaix-Communauté de réduire la consommation de l’espace agricole et l’artificialisation du territoire, un plus grand volontarisme dans les règlements de zone devra être affirmé pour faciliter l’infiltration dans le sol des eaux de pluie et limiter le ruissellement.

 

Il est encore temps de déposer son avis

 

Pour Eau & Rivières de Bretagne, il est encore temps pour les citoyens d’affirmer leur volonté de vivre sur un territoire durable, en se rendant dans les mairies ou en déposant leur avis par mail à pluih-eu-mlxco@registredemat.fr

 

Agenda

l m m j v s d
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29