PLU I de Rennes Métropole - Ne pas confondre espaces naturels et zones de loisirs

PLU I de Rennes Métropole - Ne pas confondre espaces naturels et zones de loisirs

 

Centre névralgique de l’Ille & Vilaine et capitale régionale de la Bretagne, Rennes Métropole devrait être à l’avant-garde des transitions écologique et économique. Or le projet de Plan Local d'Urbanisme de Rennes Métropole confond protection de l’environnement et développement des activités de loisirs.

 

C’est en substance ce que l’association a dénoncé dans sa déposition à l’enquête publique qui se tenait du 16 avril 2019 au 31 mai 2019. Le Plan Local d'Urbanisme de Rennes Métropole est le principal document de planification à l'échelle de la commune. Il explique le projet global d’aménagement des communes et fixe les règles générales d’utilisation du sol sur le territoire. Il se compose de plusieurs documents :

  • Rapport de présentation

  • Projet d’aménagement et de développement durable ou PADD

  • Règlement avec une partie graphique, communément appelée zonage, avec 4 grands types de zonages (U pour les zones urbanisées, AU pour les zones à urbaniser, N pour les zones naturelles et A pour les zones agricoles) et une partie écrite qui décrit les règles pour chacune des zones

  • Orientations d’aménagement et de programmation. Celles-ci traduisent le PADD de manière spatiale. Elles peuvent être à l’échelle de la ville, des quartiers voir des intercommunales

 

Dans cette déposition, le groupe local du Pays de Rennes d’Eau et Rivières estime qu’il y a un manque de cohérence entre la plupart des enjeux affichés et les prescriptions faites dans les documents graphiques. Notre association qui déplore en premier lieu, et comme trop souvent, le caractère très complexe de la forme de consultation du publique, avec un total de près de 8000 pages!!

 

Sans être exhaustif :
  • un état initial de l’environnement insuffisant : pas d’inventaire zones humides récent (certaines communes n'ont pas fait d'inventaires depuis plus de 12 ans), présentation quasi-inexistante de la trame bleue, « oubli » des données relatives au SAGE Rance…
  • Une présentation de la trame verte et bleue qui se limite à des considérations paysagères et récréatives
  • Une sobriété foncière trop faible
  • Des aménagements de loisirs au niveau des zones de captage d’eau potable de Lillion et de l’étang de la Bougrière menaçant l’alimentation en eau potable
  • 44 hectares (au minimum) de zones humides potentiellement sacrifiées
  • des règles d’urbanismes permettant de (trop) nombreux aménagements en zones humides et plus généralement en zone naturelle
  • des espaces bocagers insuffisamment protégés
  • pas d’anticipation des effets du changement climatique sur la ressource en eau

 

Pour toutes ces raisons (et pleins d'autres) et dans l’espoir de voir le rapport de la commission d’enquête infléchir la nature du PLU i de Rennes Métropole, Eau et Rivières a émis un avis défavorable et remis un rapport que vous pouvez découvrir ci dessous.

 

Lien vers l’avis d’Eau & Rivières de Bretagne

Agenda

l m m j v s d
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31