Le Jet asphyxié par plus de 100 000 l de lisier de porcs près de Quimper [24/04/2018]

Le Jet asphyxié par plus de 100 000 l de lisier de porcs près de Quimper [24/04/2018]

Après la pollution, bien des questions

Depuis le week-end dernier, Le Jet s'ajoute à  la longue liste des rivières bretonnes anéanties par des déversements de lisier de porcs. Après l'Elorn, la Fleche, le Jaudy, c'est au tour de cette magnifique rivière, affluent de l'Odet, d'être victime de la concentration des élevages industriels de porcs. A la suite d'une rupture -bien évidemment accidentelle comme d'habitude !- d'une buse, le lisier d'un élevage industriel de près de 4000 places de porcs situé sur la commune d'Elliant en Finistère s'est déversé dans un ruisseau puis dans Le Jet. Truites, chabots, anguilles, jeunes saumons, ont été foudroyés par le flux polluant, qui a impacté la rivière sur une douzaine de kilomètres ! Le pire, c'est que l'élevage industriel en cause avait déjà provoqué une pollution identique le 24 février 2012. Curieusement, il avait bénéficié malgré les plaintes des différentes associations victimes, d'une "transaction" et échappé à une convocation devant le tribunal correctionnel !

L'exploitant de cette porcherie industrielle, et le Préfet du Finistère vont devoir répondre à toutes les questions qui se posent aujourd'hui :

  •     Quels équipements (talus, fosses de rétention permettant de retenir le lisier en cas d'accident) l'exploitant a t-il mis en place à la suite de la première pollution pour en éviter le renouvellement ?
  •     Quelles obligations réglementaires le Préfet du Finistère a t-il imposées pour prévenir la récidive ?
  •     Combien de contrôles inopinés ont été engagés sur cette exploitation « à risque »  par les services de l'Etat depuis début 2016 ?
  •     Pourquoi des bâtiments construits récemment peuvent-ils laisser échapper 100 000 litres de lisier vers le cours d'eau ?
  •     Pourquoi n'y avait-il pas de systèmes d'alerte permettant à l'exploitant d'intervenir immédiatement pour stopper le déversement ?

Eau & Rivières de Bretagne a saisi le Préfet de Région pour que toutes les leçons soient tirées de cette nouvelle catastrophe écologique, et va porter plainte dans les heures qui viennent à la brigade de gendarmerie de Rosporden, chargée de l'enquête.

Méga-porcherie = méga-pollution

72h après l'événement André Perron (représentant d'Eau et Rivières à la Commission Locale de l'Eau du secteur) et Arnaud Clugery (coordonnateur régional d'Eau et rivières) sont revenu sur les bords du Jet pour faire ce travail d'inventaire des espèces piscicoles touchées et montrer au grand public que bien au delà de la pisciculture en aval de la méga-porcherie c'est toute la rivière qui a été décimée.

 

Agenda

d l m m j v s
 
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30