Charte du Partenariat

Charte du Partenariat

Dans le but de diversifier ses sources de financement Eau et Rivières de Bretagne a adopté le 30 avril 2005 en AG le principe de partenariats avec des entreprises privées. Une charte a été établie afin d'aider à vérifier que les partenariats en préparation sont conformes à l'esprit et à la mission de l'association, et ne portent atteinte ni à ses valeurs ni à son image. Elle est inspirée par le souci de ne verser ni dans le rigorisme, ni dans le laxisme, mais de garder un juste milieu dans nos exigences.

 

Le partenariat côté entreprise

 

1. Critères d'exclusion d'une entreprise

  • Le fonctionnement de l'entreprise pollue régulièrement l'environnement.
  • L'entreprise est connue pour des pratiques abusives dans le domaine économique et social.
  • L'entreprise a pris publiquement des positions contraires à la protection de la nature et de l'environnement.

 

2. Critères d'éligibilité d'une entreprise

Ce sont des critères non nécessaires, mais utiles au choix d'un partenariat.

  • L'entreprise s'engagera dans une action de protection de l'environnement grâce au partenariat à conclure (aspect d'éducation par le partenariat).
  • l'entreprise manifeste un comportement social et économique équitables.
  • l'entreprise présente une bonne image dans le public.
  • l'entreprise a déjà financé des associations.

 

3. Examen du montant du financement proposé par l'entreprise

Le financement ne doit pas dépasser 7% du budget de ERB, pour ne pas mettre l'association en risque de perdre son indépendance.

 

4. Examen des avantages retirés par l'entreprise

  • L'utilisation du nom d'Eau et Rivières de Bretagne par l'entreprise doit être limitée (au delà du rapport financier annuel) à des publications de l'entreprise, écrites et télévisuelles, en relation avec l'action subventionnée. Ce peut être simplement la médiatisation faite le jour du lancement du partenariat.
  • Même principe s'il s'agit de l'utilisation du logo d'ERB.

L'entreprise retire de cette publication un accroissement de notoriété : une valorisation de son image politique et publique.

 

Le partenariat côté ERB

 

1. L'objet du partenariat est à préciser.

L'objet est :

  • soit une action
  • soit le fonctionnement général

 

2. L'engagement d'ERB vis à vis de l'entreprise

  • Le contrôle de la réalisation de l'objet du partenariat : ERB devra fournir un (des) bilan(s), une (des) évaluation(s) de la réalisation.
  • Une action de communication en faveur de l'entreprise : son nom sera cité en liaison avec l'objet du partenariat (prévoir le lieu et/ou la fréquence) dans les documents de promotion ou d'animation de cet objet ; ou simplement lors du lancement médiatisé du partenariat (voir ci-dessus,4a).

 

3. La liberté d'action de l'association doit être rappelée vis à vis du partenaire.

4. L'image d'ERB ne doit pas être ternie par le partenariat.

 

Une convention écrite de partenariat sera dans tous les cas établie

Agenda

l m m j v s d
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30