Droits pour l'eau | Les trois engagements d'Eau et Rivières

12 novembre 2019
Droits pour l'eau | Les trois engagements d'Eau et Rivières

Arnaud Clugery, directeur opérationnel et Alain Bonnec, président d'Eau et Rivières de Bretagne lors de la conclusion de la conférence sur les droits de l'eau.

 

A l'issue de la conférence "Quels droits pour l'eau", organisée à Quimperlé le 27 octobre 2019, Eau et Rivières de Bretagne a pris trois engagements forts. Découvrez les ici.

 

"Quels droits pour l'eau ?" Le thème de la conférence organisée à l'occasion du cinquantième anniversaire d'Eau et Rivières de Bretagne était vaste et les réponses apportées à la question plurielle. Afin de ne pas "ranger au fond d'un tiroir les questions soulevées", pour reprendre les propos d'Arnaud Clugery, directeur opérationnel, l'association s'est engagée pour avancer, concrètement, sur les droits de la nature. Trois engagements forts ont été pris à Quimperlé, dimanche 27 octobre 2019.

 

La proclamation des droits de la rivière

 

Il est important de questionner la façon dont notre système de lois protège la nature, ou tente de le faire. Nous avons également conscience de l'analyse très fine qu'il faut embrayer pour que ces nouveaux droits soit un réel progrès pour la défense de nos rivières.

C’est pourquoi le comité d’organisation des 50 ans d'Eau et Rivières de Bretagne lance un appel à toutes les bonnes volontés prêtes à contribuer à la rédaction d’un texte de proclamation des droits de la rivière.

Objectif : le présenter lors de la prochaine assemblée générale de l'association, en avril 2020.

 

Le travail de rédaction, la mise en commun des idées se fait dès maintenant.

Cela vous intéresse ? Rejoignez le groupe de travail dédié à la proclamation des droits de la rivière.

Contact : contact@eau-et-rivieres.org / 02 98 01 05 45

 

L'atlas culturel et symbolique d'un fleuve

 

"La rivière est moi et je suis la rivière." Cette phrase répétée par les intervenants maoris résonne encore à Eau et Rivières de Bretagne. Il s'agit d'un droit à préserver la nature, établi d'après une culture ancestrale basée sur des principes de solidarité et de coopération avec la nature.

 

Pas besoin d’attendre une évolution de la réglementation avant d’engager un grand chantier d’inversion des valeurs !

Dès 2020, Eau et Rivières de Bretagne s'engager à mener une démarche expérimentale de réalisation d’un Atlas culturel et symbolique sur l’un des fleuves vénérable de Bretagne. Cet atlas pourrait jeter les bases d’une méthodologie d’action, que nous pourrions répliquer ensuite partout en Bretagne et obtenir qu’ils soient adossés à l’État des lieux de nos Sage (schéma d'aménagement et de gestion des eaux).

 

L'identité culturelle au service de la nature

 

Pour créer les conditions de sauvegarde de nos rivières, l'identité culturelle doit servir la nature. Il nous faut donc établir des passerelles, reconnecter les mondes culturels et naturels.

Eau et Rivières de Bretagne s'engage à signer la charte Ya d'ar brezhoneg, en 2020.

 

L'association souhaite égalemenr aller à la rencontre des pays de l’arc celtique (Irlande, Ecosse, Asturies…) pour y découvrir leurs rivières à saumons et entrevoir des coopérations. Notre association s'engage à rétablir des passerelles avec les ONG de ces pays, de qui nous avons à apprendre autant sans doute que nous avons à partager.

 

Agenda

l m m j v s d
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29